Premières lignes, Rendez-vous lecture

Premières lignes # 43 – Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée

Hello tout le monde,

Aujourd’hui, c’est dimanche, le jour de notre rendez-vous hebdomadaire « Premières lignes », qui a été initié par Ma Lecturothèque. J’ai choisi de vous présenter les premières lignes d’un roman que j’ai lu en avril et qui intègrera en mai la toute nouvelle collection Feel Good « Instants suspendus » des éditions de l’Archipel. Il s’agit de « Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée » , de Charlotte Léman, roman dont je vous ai déjà parlé ici.

Première partie

1 Joyeux anniversaire

Mars était ce mois de l’année où l’on se croyait enfin sorti de l’hiver. On guettait les premiers bourgeons dans les arbres, le passage des grues dans le ciel, on se laissait aller à rêver à la douce chaleur d’un rayon de soleil sur la peau, on commençait à ranger les manteaux et les écharpes. Mais cela n’était qu’un mythe qui relevait de l’imaginaire collectif car, dans les faits, il n’en était rien. Les paysages continuaient de ressembler à un tableau de Monet auquel on aurait enlevé les couleurs, un peu comme à la télé à l’époque du noir et blanc. Et puis, il y avait ces satanées giboulées de mars à vous foutre en l’air un brushing en moins de temps qu’il n’en fallait pour lisser la première mèche de cheveux. Et encore, c’était pour les plus chanceux. La neige, sournoise, s’amusait parfois à surprendre les Savoyards qui venaient tout juste d’ôter les pneus d’hiver. Bref, mars était indéniablement un mois fourbe, un mois « sans ». Il y avait néanmoins un jour que Clémence attendait avec impatience, le 11 mars, le jour qui l’avait vue naître. Même si elle n’était plus ce bébé chevelu et tout fripé qui avait dû être échangé à la naissance, comme sa mère se plaisait à le raconter, elle était restée une enfant dans l’âme lorsqu’il s’agissait de son anniversaire ou de Noël. Il y avait quelque chose de réconfortant à perpétuer ces rituels. Alors, même si aujourd’hui le temps s’annonçait particulièrement capricieux, pour ne pas dire pourri, Clémence se leva de bonne humeur, elle n’allait certainement pas laisser quelques nuages lui gâcher sa journée. Lorsqu’elle arriva dans la cuisine, Antoine était déjà installé sur une chaise haute, un mug de café à la main, son smartphone dans l’autre.

Et vous, connaissez-vous Charlotte Léman ? Est-ce que ce roman Feel Good vous tente ? Peut-être l’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

Bon dimanche à vous, et à très vite !

K.

2 réflexions au sujet de “Premières lignes # 43 – Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s