Pile à lire, Sélection de livres

Ma sélection de livres à paraître en mai 2021

Re-bonjour à vous,

Je vous retrouve pour vous présenter ma sélection de livres à paraître durant le mois de mai 2021. Comme tous les mois depuis le début de cette année 2021, il s’agit des livres qui seront publiés ce mois-ci et qui me font de l’œil ou qui sont déjà dans ma PAL. J’en ai repéré 10 pour le mois prochain.

C’est parti !

Le 5 mai 2021 :

Haute saison, d’Adèle Bréau – chez JC LattèsUn club de vacances sur la côte basque.
Quatre solitudes qui n’auraient jamais dû se rencontrer.
Une histoire d’amitié et de rédemption.Anglet, fin juillet. À la réception du Club Océan, Germain accueille comme chaque semaine les nouveaux arrivants, avec un mélange de plaisir et d’appréhension…
Au milieu des habitués, certains clients goûtent pour la première fois aux « joies du club ». Chantal, qui débarque sans grand enthousiasme avec ses petits-enfants, Matthias, papa solo ayant cédé à l’appel de l’option « mini-club », et Fanny, venue en famille pour tenter de resserrer les liens, vont plonger dans ce huis clos aussi enjoué qu’inquiétant, dont la feuille de route est claire : faites connaissance et a-mu-sez-vous !
Mais qu’a-t-on à partager avec des êtres si différents ? Entre tournois de tir à l’arc, plaisirs du self et jeux apéro, ces vacanciers contraints de cohabiter parviendront-ils à rompre la glace malgré les secrets qu’ils ont emportés dans leurs bagages ? Peut-on réparer ce qui a été brisé ? Faut-il se lever à l’aube pour avoir un transat à la piscine ? Autant de questions à la fois profondes et légères qui portent ce roman solaire, plein d’humour, d’émotion et d’humanité.

Orbite, de Patricia Cornwell – chez JC LattèsCela fait longtemps que je n’ai pas lu cette auteure américaine, mais les aventures de la capitaine Chase me tentent bien … Après « Quantum », c’est le deuxième opus de cette nouvelle série.

Plus immortelle que moi, de Sophie Henrionnet – aux Editions du RocherComment Mathilde, la petite quarantaine ordinaire, s’est-elle retrouvée enfermée dans un « institut de repos » ? À quel moment la vie de cette pharmacienne mariée et mère d’un adorable adolescent a-t-elle basculé ? Sur les conseils de sa psy, Mathilde tient un journal où elle lui livre ses états d’âme, ses souvenirs d’enfance – la cruauté dont elle a fait preuve à l’encontre de son frère Charly – son quotidien chez les fous avec l’odieuse infirmière qu’elle a surnommée Moustache, ou encore sa rencontre marquante avec une certaine Daphné. Peu à peu, la parole se libère : Mathilde étouffait dans cette existence étriquée, se sentait transparente ; son cocon s’est fissuré, elle a perdu ses repères et explosé. Mais que s’est-il réellement passé ? Y a-t-il eu un élément déclencheur ? Pourquoi son frère, qui a su tant de fois lui pardonner et être à ses côtés, est-il aux abonnés absents ? Qui est Daphné et quel rôle va-t-elle jouer ?

Le 6 mai 2021 :

Mortelle dédicace, d’Elly Griffiths – chez Hugo ThrillerLa mort de Peggy Smith, âgée de quatre-vingt-dix ans, n’a rien, a priori, de suspect… C’est ce que tout le monde pense jusqu’au moment où Natalka, son aide de vie, découvre que la vieille dame se sentait suivie… Au moment de ranger les affaires et les nombreux romans policiers de la défunte en vue de la vente de son appartement, Natalka découvre une curieuse carte de visite sur laquelle il est écrit : Peggy Smith, consultante en meurtres. Elle remarque aussi que de nombreux livres lui sont dédicacés :  » À PS : merci pour les meurtres « . La nonagénaire avait donc pour habitude d’aider les auteurs de romans policiers en panne d’inspiration… Natalka, prête à tout pour découvrir ce qui est arrivé à Peggy Smith, embarque avec elle dans sa quête de la vérité les amis de Peggy Smith : Benedict (qui a renoncé à devenir prêtre pour finalement tenir un café) et Edwin (ancien journaliste de quatre-vingt ans). Lorsqu’elle se fait menacer par une personne masquée et armée venue récupérer un mystérieux ouvrage, elle prévient la lieutenant Harbinder Kaur afin qu’elle mène l’enquête.

Le code de Katharina, de Jørn Lier Horst – chez GallimardCela fait vingt-quatre ans que Katharina Haugen a disparu. Depuis, Wisting explore obstinément les archives de ce dossier non élucidé. Et personne n’a jamais pu déchiffrer ce qu’on appelle le code de Katharina : des chiffres, des lignes et une croix que la jeune femme avait griffonnés sur une feuille trouvée dans sa cuisine.
L’ouverture d’une enquête sur son mari, Martin, suspecté d’avoir jadis été impliqué dans l’enlèvement de la fille d’un industriel milliardaire, laisse envisager un lien entre les deux affaires. Mais tout cela remonte à si longtemps… Wisting sera t-il capable d’arracher des aveux à un homme avec qui, sans être tout à fait son ami, il pratique parfois la pêche au lancer et à la foëne ?

1991, de Franck Thilliez – chez Fleuve EditionsLa première enquête de Franck Sharko ! En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Le 12 mai 2021 :

Africa, de Plantu et René Guitton – Cartooning for peace – chez Calmann LevyUn livre événement qui réunit les plus grands dessinateurs et dessinatrices de presse issus de tous les horizons du continent africain et qui luttent dans leurs pays respectifs pour ce droit fondamental qu’est la liberté de la presse. Plantu et Cartooning for Peace ont réuni une sélection de leurs dessins les plus marquants, dont l’ensemble constitue un recueil unique. Une cinquantaine de caricaturistes dont Zapiro, Gado, Glez, Dilem, Alaa Satir, Sherif Arafa, Zohoré, ou encore Willis from Tunis représentent une vingtaine de pays. Certains ont commencé à exercer leur métier dans des conditions souvent difficiles. D’autres y sont venus au monde. Tous ont en commun d’avoir compris que le dessin constitue l’arme idéale pour écrire leur société et fustiger ses maux, et ce malgré les intimidations et, pour certains, les incarcérations, dont ils sont victimes. (…)
Ces dessins forment les marqueurs de l’histoire contemporaine de l’Afrique. Mais ces artistes ne se privent pas pour décocher certaines de leurs flèches à l’échelle planétaire. Ils nous voient autant que nous les regardons, et leur vision de force, de pertinence et de vérité, répond à un seul mot d’ordre qui se répète de planche à dessin en salle de rédaction  : « Dessine-moi la liberté ».

La fureur des mal-aimés, d’Elsa Roch – chez Calmann LevyVeille de Noël, de nos jours. Le commissaire Marsac découvre dans une poubelle un cadavre au crâne fracassé et au ventre ouvert, rempli de mort aux rats. Mars 1995. Alex a 15 ans, il a fui l’appartement familial et est à la rue. Il résiste au désespoir, car dès que possible il va la retrouver, il n’y a qu’Elle qui compte désormais. Dans une atmosphère remarquable, on suit alternativement l’enquête de Marsac, et la fugue d’Alex vingt ans auparavant. Une bouleversante variation sur les enfances brisées, les secrets de famille, et la beauté cruelle de la vengeance.

Le 20 mai 2021 :

L’autre bout du fil, d’Andrea Camilleri – chez Fleuve EditionsA Vigàta, tandis que l’arrivée chaque nuit de barques contenant des migrants rescapés de naufrages bouleverse la vie du commissariat, Livia, l’éternelle fiancée gênoise de Montalbano le contraint à affronter une autre épreuve : il doit se faire faire un costume sur mesure. A cette occasion, le commissaire rencontre la très belle et aimable Elena et son assistante tunisienne Meriam. Tandis que la crise migratoire s’aggrave sur les côtes siciliennes, avec son lot de racisme et de violences, Elena est assassinée à coups de ciseaux de tailleur, les suspects du meurtre ont apparemment des alibis, et un coupon de tissu d’une exceptionnelle qualité recèle peut-être des révélations sur le passé de la défunte couturière…
Assisté par l’inénarrable Catarella, tombé amoureux d’un chat qui ne le lui rend guère, d’un Augello que son donjuanisme aveugle et d’un Fazio ombrageux, le commissaire Montalbano progresse vers la vérité grâce à son art du mensonge, et sans jamais oublier d’honorer son culte biquotidien à la gastronomie sicilienne…

Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée, de Charlotte Leman – aux Editions de l’Archipel (réédition)Clémence chérit l’existence tranquille qu’elle s’est construite : une vie de couple paisible, un fils adorable et un travail d’assistante dont elle connaît tous les rouages. Un si bel équilibre vaut bien quelques concessions. Alors, avec le temps, Clémence a appris à arrondir les angles. Son petit monde s’effondre le jour où son mari la quitte pour une femme plus jeune. Cerise sur le clafoutis, il lui annonce qu’il reste dans leur appartement tant que celui-ci ne sera pas vendu ! Clémence va devoir choisir : désespérer ou reprendre sa vie en main. Cette épreuve pourrait bien être l’occasion d’une revanche…

Pour ce mois de mai et les beaux jours qui arrivent, je vous propose ainsi des thrillers, du bien-être, des romans feel-good ; j’en lirai quelques uns, mais ils me tentent tous !

Que pensez-vous de cette sélection de mai ? Est-ce que certains de ces livres vous tentent ?

A bientôt !

K.

8 réflexions au sujet de “Ma sélection de livres à paraître en mai 2021”

  1. Je ne me suis pas encore totalement intéressé aux sorties à venir mais de mémoire, j’attends avec impatience la suite de The Bone Season et la troisième intégrale des Chroniques de Bridgerton.

    Très belles découvertes à toi !

    Aimé par 1 personne

  2. plus immortelle que moi m’attend merci NetGalley
    j’ai pris du retard pour les romans de Thilliez (les 2 derniers avec Sharko ) alors celui-ci va attendre
    il y a longtemps que je n’ai point ouvert un polar de Patricia Cornwell, je l’aimais beaucoup au début et ensuite elle est devenue trop trash pour moi…

    Aimé par 1 personne

Répondre à isabellemariedangele Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s