Littérature étrangère

Analphabète, de Mick Kitson

Ce roman de 256 pages a été publié fin janvier aux éditions Métailié, dans la catégorie Fiction. Je vous donne ci-dessous mon avis.

Résumé de l’éditeur :

Sur son lit de mort son père lui a fait promettre de ne jamais essayer de retrouver sa mère qui les a abandonnés quand il était bébé. Mais comment trouver Mary Peace, cette femme élevée dans une communauté créée par son père, gourou et cultivateur de fraises. Il lui a lu dès l’enfance la Bible, le Coran, le Livre des Morts tibétainMein KampfLe Manifeste communiste… mais ne lui pas appris à lire et à écrire. Elle n’est jamais allée à l’école. Elle se débrouille avec les nombres, elle sait faire sa signature. En fait, elle sait faire tout un tas de signatures en fonction de ce qu’elle signe. Il lui a aussi appris à ne rien vouloir de matériel, mais, sur ce coup-là, il n’a pas réussi. Elle adore le luxe. Elle arnaque, vole et fuit. Les hommes riches et naïfs sont sa proie de prédilection. Mary a du métier et sait effacer ses traces. Mais cette fois c’est Jimmy Shaski, un jeune homme débrouillard, son fils, qui est à ses trousses. Ainsi que Julie Jones, la flic tenace.

Un roman drôle, puissant et lumineux. Dans un style simple et fluide, l’auteur touche à des sujets complexes comme l’abandon, la misère et la déception, avec un humour et une légèreté qui captivent et émeuvent.  

Mon avis :

Cela fait plus d’une semaine que j’ai lu ce livre et je ne sais pas trop comment en parler. J’ai donc tardé à écrire mon avis, qui est plutôt mitigé pour ma part.

Ce roman « Analphabète » est classé en tant que fiction. Pourtant, il ressemble bien à un roman policier. On y retrouve Mary Peace, qui est analphabète. Ou peut-être est-ce Maria Paz, Maria Cruz, ou Maria Delgardo ? En tout cas, avec ce livre on fait la connaissance d’une femme hors du commun, dont la naissance n’a pas été déclarée. Le style est fluide, l’ambiance assez sombre.

« Analphabète » est un drôle de livre, un livre original. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages de ce roman. Je pensais découvrir un roman drôle et émouvant, mais cela n’a pas fonctionné sur moi. Le langage cru ne m’a pas plu, ni certaines descriptions de personnages comme « la grosse flic » . Il y est notamment question de manipulation, d’escroquerie, de religion, de meurtres. On y retrouve l’importance du milieu social dans lequel on grandit, le rôle primordial et l’influence de ses parents.

J’ai lu ce roman jusqu’au bout mais je n’ai pas réussi à adhérer et j’en suis désolée. J’attendais avec impatience de lire ce livre, dont la couverture et le titre m’avaient intriguée. Je suis déçue de constater que ce roman n’est tout simplement pas pour moi. Je vous invite à vous faire votre propre opinion. Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, je serais ravie d’échanger avec vous.

Je remercie les éditions Métailié et NetGalley pour la découverte de cet auteur.

#Analphabète #NetGalleyFrance

Note : 3 sur 5.

Et vous, connaissez-vous Mick Kitson? Ce livre vous tente-t-il ? L’avez-vous lu ? Est-il dans votre PAL ?

A très vite !!

K.

NB : J’intègre ce livre dans ma PAL du Cold winter challenge, en lieu et place de « Sauve-moi », dans le menu « Hiver obscur » – sous-menu « Nuit du solstice » car ce livre fait moins de 300 pages.

3 réflexions au sujet de “Analphabète, de Mick Kitson”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s