Nouvelles, Thriller/policier

Le clocher de Noël et autres crimes impossibles, par Roland Lacourbe

Ce recueil de nouvelles de 384 pages est paru en novembre dernier aux éditions de l’Archipel, dans la catégorie Policier/Thriller. Je vous donne ci-dessous mon avis. Je vous précise qu’il s’agit d’une lecture commune avec wanderlustmum13.

Résumé de l’éditeur :

Un ministre britannique foudroyé alors qu’il était sous la surveillance de trois gardes du corps dans les sous-sols de la banque d’Angleterre…

Un scaphandrier poignardé au fond de l’océan alors qu’il se trouvait seul au milieu des petits poissons…

Un gentleman assassiné dans une cabine de plage fermée de l’intérieur à Étretat…

Autant de crimes qui défient la logique et mettent à mal nos raisonnements cartésiens.

Avec Double Assassinat dans la rue Morgue, d’Edgar Allan Poe (1841), apparaissait un nouveau genre au sein de la littérature criminelle : le « crime en chambre close », qui depuis a fait nombre d’émules.

Dans ce recueil, Roland Lacourbe, spécialiste du roman d’énigme et auteur de nombreuses anthologies, présente 13 classiques du genre, dont Le Suicide de Kiaros (1897), de Franck L. Baum, Le Problème du pont de Thor (1922), d’Arthur Conan Doyle, Thérèse et Germaine (1923), de Maurice Leblanc, et Le Mystère du clocher de Noël (1977), d’Edward D. Hoch.

Mon avis :

Ce recueil de nouvelles écrites entre 1897 et 1977 reprend le thème de la chambre close ou, plus généralement du crime impossible. La longueur de ces nouvelles est assez variable. Avant de découvrir ce livre, le thème de la chambre close me faisait surtout penser à un roman de Gaston Leroux, « Le mystère de la chambre jaune ». Ne connaissant finalement que deux des romanciers – Maurice Leblanc et Arthur Conan Doyle, ce livre m’a permis de découvrir une dizaine d’auteurs de roman d’énigme. Roland Lacourbe offre ici une préface bien documentée et des notes qui introduisent chacune des nouvelles, ce qui permet d’en apprendre davantage sur les auteurs et sur l’histoire de la littérature policière. Il est intéressant de voir l’évolution de la typologie des crimes impossibles sur près d’un siècle.

Ce recueil de nouvelles comprend ainsi une sélection de crimes dits en chambre close, avec des intrigues bien différentes les unes des autres. Outre les nouvelles précisées dans le résumé, d’autres sont présentées : Les diamants disparus (1897), de Matthias McDonnell Bodkin, L’homme volatilisé (1901) de L.T. Meade & Robert Eustace, Dans la boule de cristal (1906) de Jacques Futrelle, Le mystère Doomdorf (1916) de Melville Davisson Post, La chambre de la mort (1922) de Frederick Irving Anderson, Le vengeur ailé (1924) de Gilbert Keith Chesterton, L’indice de la feuille de thé (1925) d’Edgar Jepson & Robert Eustace, Assassinat programmé (1936) de C. St. John Sprigg, et Du mouron pour les petits poissons (1953) de Joseph Commings.

Dans ce livre, on peut notamment trouver de chouettes tours de passe-passe, de la magie, des boules de cristal, une chambre dans laquelle il est particulièrement dangereux de séjourner, des rôles inversés, des enquêteurs perspicaces, une étrange atmosphère, des rebondissements, des policiers pas toujours efficaces, ou encore des récits qui se rapprochent du fantastique. Les nouvelles sont surprenantes, tant du point de vue des procédés plutôt ingénieux utilisés par les meurtriers que par la manière originale dont sont résolues les énigmes.

Je garde un souvenir plus précis de certaines nouvelles qui ont ma préférence : Dans la boule de cristal, histoire que j’ai trouvée particulièrement bien ficelée ; La chambre de la mort, qui a révélé ses secrets très tardivement ; L’indice de la feuille de thé, considéré comme un classique dès sa première parution ; Assassinat programmé, nouvelle dans laquelle la résolution de l’énigme se trouve dans un objet qui paraît inoffensif ; Du mouron pour les petits poissons, avec un scaphandrier qui est poignardé alors qu’il se trouve dans l’océan.

Une lecture intéressante, recommandée aux amateurs de romans policiers et de romans d’énigmes.

Un grand merci à NetGalley et à Mylène des Editions de l’Archipel pour leur confiance renouvelée et pour la découverte de ces nouvelles.

Note : 4 sur 5.

Je vous laisse maintenant avec ma binôme de lecture commune, qui lit habituellement moins de romans policiers que moi mais qui apprécie toujours de se plonger dans les classiques du genre.

L’avis de wanderlustmum13 :

J’ai beaucoup aimé me heurter à ces crimes au premier abord insolubles, mais pour lesquels la finesse et la détermination des enquêteurs finit par venir à bout des énigmes laissées sur les scènes de crimes par des génies machiavéliques.

J’ai donc dévoré ce recueil, et apprécié aussi de découvrir L. Frank Baum, l’auteur du Magicien d’Oz dans un registre complètement inattendu pour moi. On se balade de Londres aux Etats Unis en passant par la Normandie. On voyage dans le temps, de la fin du XIXè à la fin des années 70, et voit au fil des nouvelles évoluer le genre. Les criminels se griment comme sur une scène de théâtre pour se jouer des enquêteurs et s’en sortir sans encombre. On défie la logique traditionnelle qui accuserait par un faisceaux d’indices concordant un coupable innocent pour aller au delà des apparences et retrouver le vrai criminel.

Une lecture palpitante que je vous recommande.

Sa chronique complète est ici.


Ils/elles en parlent aussi : Mademoiselle Maeve, L’Œil Noir, MaVoixAuChapitre, Sonia, Les lectures de Sophie, Judith, nanie40110, Pat0212, storiebooks.

#LeclocherdeNoëletautrescrimesimpossibles #NetGalleyFrance

Et vous, connaissez-vous ce recueil de nouvelles ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? Si non, est-ce qu’il vous tente ?

A bientôt !!

K.

NB : Cet article signe notre première participation au Mois des nouvelles, challenge organisé par Usva K. et dont trouverez la PAL ici.

6 réflexions au sujet de “Le clocher de Noël et autres crimes impossibles, par Roland Lacourbe”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s