Littérature étrangère

Le fabuleux voyage du carnet des silences, de Clare Pooley

Ce roman de 480 pages paraîtra le 4 février prochain chez Fleuve Editions, dans la catégorie Littérature générale. Je vous donne ci-dessous mon avis.

Résumé Babelio :

Monica a abandonné sa carrière d’avocate pour réaliser son rêve : ouvrir un café sur Fulham Road. Pourtant, elle sent qu’il lui manque quelque chose d’essentiel. Le jour où elle découvre sur une des tables un étrange cahier intitulé « Le Carnet des Silences », sa vie bascule. Les premières pages lui révèlent l’émouvante confession de Julian Jessop, un artiste excentrique, agé de soixante-dix-neuf ans qui exprime toute sa tristesse et sa solitude depuis la mort de sa femme. Touchée par cette idée de révéler ses sentiments profonds à des inconnus, Monica décide de continuer le carnet en avouant son désir d’enfant, avant elle aussi de le déposer pour qu’il trouve un nouveau propriétaire. Au risque de voir son destin et celui des autres personnages bouleversées de manière inattendue…

Mon avis :

Monica trouve un carnet dans son café, et pas n’importe quel carnet ; il s’agit d’un carnet vert au titre mystérieux « Le carnet des silences ». Elle commence la lecture et y découvre un mot laissé par le propriétaire de ce carnet, Julian Jessop, un artiste peintre assez âgé qui se sent seul, qui a eu du mal à accepter son entrée dans le grand âge. Monica va à son tour décider de confier l’un de ses secrets à un inconnu, en remplissant elle-même le carnet des silences avant de le déposer dans un endroit où Hazard, un ancien trader de la City, le découvrira à son tour, et ainsi de suite.

Ce carnet va changer la vie de tous ceux qui vont croiser son chemin. Il va voyager à l’autre bout du monde, en Thaïlande, avant de retourner dans le quartier de Londres où résident plusieurs personnages de ce roman. Les protagonistes rencontrés dans ce livre sont attachants, généreux, touchants de sincérité. Chacun d’entre eux semble à une période de grand changement dans sa vie, et le carnet des silences va les aider à avancer, à vivre différemment. Certains personnages m’ont tout de même agacé, je les ai trouvés trop « mous », trop conservateurs ou trop rigides. Mais j’ai trouvé intéressant de suivre leur progression par rapport à leurs failles respectives.

Ce livre est plein de générosité, d’altruisme, de petites ou de grandes attentions envers les autres, envers des inconnus qui deviendront par la suite des amis. C’est une belle leçon de vie, qui peut inviter à réfléchir sur le sens donné à sa vie – est-ce que le fait d’avoir un travail particulièrement rémunérateur, de se marier et d’avoir des enfants, ou d’être célèbre, par exemple, apporte nécessairement du bonheur ? Les choses inattendues apportées par le hasard de la vie ne peuvent-elles pas avoir une valeur inestimable ? Faut-il tout planifier ou est-il préférable de se laisser emporter par le tourbillon de la vie ? Voilà quelques questions auxquelles l’auteure tente d’apporter des réponses, en faisant vivre à ses personnages des aventures plus ou moins originales.

Il semblerait que le carnet des silences diffuse de la magie à ceux qui le découvrent et l’emportent avec eux pour le lire puis le remplir. On ressent beaucoup d’empathie pour certains personnages de ce roman, qu’ils soient masculins ou féminins. J’ai apprécié la lecture de ce livre plutôt feel-good car il pose des questions intéressantes sur la vie. J’ai aimé le fait que la majeure partie de l’histoire se déroule dans un quartier spécifique de Londres. Certaines questions sociétales que je ne souhaite pas dévoiler ici sont posées. Je parlerai simplement du fait que la place prévue pour les réseaux sociaux, et pour Instagram notamment, m’a plu.

Au final, ce roman rappelle que les apparences sont parfois trompeuses, et que le besoin de sincérité et de vérité doit l’emporter. J’ai fini ce livre il y a quelques temps déjà, et je trouve qu’il est plus profond qu’il n’y paraît. Merci à NetGalley et à Fleuve Editions pour leur confiance et pour cette lecture qui fait du bien.

Note : 4 sur 5.

Et vous, connaissez-vous Clare Pooley ? Ce livre vous tente-t-il ? Est-il dans votre PAL ?

A bientôt !!

K.

7 réflexions au sujet de “Le fabuleux voyage du carnet des silences, de Clare Pooley”

    1. Il y a un personnage plus particulièrement que j’ai moins aimé que les autres, il m’a agacé. Je t’invite à lire les autres avis sur Babelio pour te faire une idée plus précise. sur ce livre. Après, chacun ses goûts 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s