Thriller/policier

La confidente, de Renee Knight

Ce roman de 400 pages est paru fin août aux éditions Fleuve, dans la catégorie Policier/Thriller. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà, mais je n’avais pas pris le temps de rédiger mon avis. Le voici ci-dessous.

Résumé de l’éditeur :

Regardez autour de vous. Qui détient le plus de pouvoir dans la pièce ? Est-ce celui qui parle le plus fort ou celui qui a le plus d’argent ?
Ou peut-être est-ce quelqu’un comme Christine Butcher : une figure douce et invisible, un témoin silencieux lorsque les informations sont partagées et les secrets murmurés.
Quelqu’un qui, tranquillement, parfois même sans le vouloir, accumule des connaissances sur ceux qu’elle est venue servir — ceux qui ne vont pas faire attention à elle.
Mais lorsque quelqu’un comme Christine Butcher est poussé à bout, elle pourrait bien devenir la personne la plus dangereuse et la plus puissante de la pièce…

Mon avis :

Avant tout, merci à NetGalley et aux éditions Fleuve pour la découverte de ce thriller captivant.

C’est un thriller psychologique très bien construit. La patronne Mina Appleton et sa secrétaire particulière Christine Butcher sont des personnages très bien travaillés. Je ne peux pas dire que je me suis attachée à ces deux femmes, mais j’avais vraiment envie de savoir ce qui s’était passé, notamment pourquoi Christine s’est retrouvée aux « Lauriers », et d’ailleurs quel est ce lieu exactement?

Christine nous raconte tous les événements de manière très progressive, en essayant d’être objective. La reconstitution de l’histoire est lente, elle crée une atmosphère très particulière, nécessaire aux thrillers psychologiques. L’investissement de Christine pour son travail auprès de Mina est sans limite ; elle semble transparente, aveuglée par le souci de bien faire et manipulée par sa patronne. Influençable, loyale, Christine en oublie complètement sa famille. J’ai eu envie de la « secouer » plus d’une fois, de la pousser à l’action et à ne plus se laisser manipuler.

Le contexte de ce thriller est l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution, avec des pratiques qui peuvent conduire certains agriculteurs au bord de la faillite. Un procès est brillamment décrit pendant une bonne partie du roman ; il apporte de nombreuses révélations.

La dernière partie du livre est assez inattendue. Renee Knight m’a eue, elle m’a surprise. Je ne peux pas en dire plus, je vous invite à lire ce thriller si ce n’est déjà fait.

Ils/elles en parlent aussi : Livresse du noir, Aude bouquine, Sangpages, Mademoiselle Maeve, Ma voix au chapitre.

Et vous, connaissez-vous Renée Knight ? Avez-vous lu « La confidente »? Si oui, qu’en avez-vous pensé? Si non, est-ce que ce titre vous tente?

A bientôt !!

K.

NB : J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge Thrillers et Polars, que vous pouvez retrouver chez Sharon.

4 réflexions au sujet de “La confidente, de Renee Knight”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s