Thriller/policier

Vengeance sur pellicule, de Michael Fenris

Ce roman de 292 pages est paru début octobre chez Eaux Troubles, dans la catégorie Polar. Je vous donne ci-dessous mon avis.

Résumé de l’éditeur :

Simon Crane, le meilleur ami et collègue de Jeff Fergusson, est retrouvé mort, abattu dans une ruelle sordide. Alors que les soupçons se portent sur le détective, Susan, l’épouse de Simon avec qui il entretient une relation adultère, lui avoue qu’elle est coupable du meurtre. Incapable de la dénoncer, Jeff la laisse s’enfuir à Hollywood, où elle rêve de devenir une grande actrice sous la coupe d’un patron de la pègre. Quinze ans plus tard, Fergusson est appelé par le nouveau chef de la police, pour identifier un corps. Il s’agit de Susan, assassinée dans une chambre d’hôtel minable, avec pour tout indice sa carte de visite dans son manteau. Qu’est-ce qui a pu motiver son retour à Résilience, et pourquoi après tant d’années de silence ? Tous les éléments semblent se liguer contre Fergusson. Une seule chose est certaine, elle cherchait à le contacter. Le détective n’a guère le choix : il va falloir qu’il replonge dans son passé pour trouver le coupable du présent… Une deuxième enquête de notre privé atypique Jeff Fergusson qui va encore ravir les fans de polar noir, avec toujours un parfum de poudre ! 

Mon avis :

Avant tout, merci à NetGalley et aux éditions Eaux Troubles pour la découverte de ce polar et de la personnalité de Jeff Ferguson. Vengeance sur pellicule est la suite des aventures de ce détective privé, après Diamants sur macchabées. Ces deux livres peuvent se lire de manière séparée.

Comme sa couverture le laisse présager, il s’agit d’un polar vintage, avec une ambiance particulière qui fait un peu penser aux enquêtes de l’inspecteur Colombo. « Vengeance sur pellicule » est le titre du dernier film tourné avec Susan, l’épouse de Simon, avant qu’elle ne soit assassinée. Le détective privé Jeff Ferguson, un ancien policier, va mener l’enquête, en lien avec deux autres policiers. Jeff est d’autant plus motivé que quelqu’un cherche à lui faire porter le chapeau pour le meurtre de Susan.

J’ai apprécié la ballade à Hollywood, sur le Walk of Fame qui me rappelle de chouettes souvenirs.

J’ai trouvé quelques longueurs à ce livre, notamment à la fin ; j’aurais aimé connaître plus rapidement le fin mot de l’histoire. A noter, un rebondissement intéressant que je n’ai pas vu venir.

Que ne ferait-on pas par amour? Jusqu’où peut-on aller?

J’ai été surprise, après ma lecture, de découvrir que Michael Fenris est un auteur français, nancéen même.

En bref, c’est une lecture agréable, avec un univers particulier, celui de Jeff, de sa relative solitude (il ne semble pas doué pour les histoires de cœur !) et de ses enquêtes palpitantes. Si vous aimez le côté vintage vous devriez appréciez ce polar. Je suivrai si possible la suite des aventures de Jeff, j’ai bien envie de savoir ce qu’il va devenir après cette enquête…

Et vous, connaissez-vous Michael Fenris ? Est-ce que ce titre vous tente?

A bientôt !!

K.

NB : J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge Thrillers et Polars, que vous pouvez retrouver chez Sharon.

4 réflexions au sujet de “Vengeance sur pellicule, de Michael Fenris”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s